Expo Nuit
Fr En
Ressources

Une sortie de nuit

Ressources
Télécharger cette page comme PDF

Faire une sortie la nuit est une expérience inoubliable… Bien se préparer, quelles espèces observer à quel moment, toutes les infos pratiques sont dans la fiche ! Et avec le quizz sonore de l’exposition, qui sait, vous deviendrez peut-être incollable sur les cris de la forêt ?

1. Se préparer pour une sortie la nuit

1.1. Les indispensables

Tout ce qu’il faut avoir avec soi pour une sortie nocturne mémorable et fructueuse :

- une lampe frontale avec un filtre rouge (créé avec du scotch, un papier de bonbon…)
> pour ne pas éblouir les animaux ni perturber les insectes
> ne pas éclairer trop brusquement les animaux
> le passage à la lumière blanche doit se faire avec parcimonie et précaution

- un appareil photo à utiliser sans flash
> les animaux nocturnes sont très sensibles à la luminosité donc le flash est à proscrire
> privilégiez le crépuscule et l’aube pour vos photos !

- des jumelles 8x40 ou 10x50
> un diamètre large pour capter le peu de lumière

- un carnet de notes pour tout noter : espèces rencontrées, constellations observées, bruits entendus, histoires inventées, lieux explorés...

- un enregistreur (dictaphone, téléphone portable…)
> pour identifier les animaux, les réécouter, se constituer une sonothèque...

- des bottes ou des chaussures montantes
> pour évoluer en toute sécurité, même si les reliefs accidentés ont été repérés pendant la journée afin d’éviter de marcher dedans la nuit

- des vêtements chauds, voire un imperméable
> éviter ceux en matières bruyantes pour ne pas se faire repérer
> éviter aussi de se parfumer et de fumer, pour ne pas signaler sa présence

- un téléphone portable, des provisions (eau, biscuits, boisson chaude), des piles de rechange pour la lampe

- une carte et une boussole ou un GPS

- une trousse de premiers secours.

1.2. Avant de sortir

Nous sommes des animaux diurnes, la vue est notre sens privilégié, mais nous ne pouvons pas compter dessus une fois la nuit tombée, surtout à grande distance. Encore plus que pour une sortie de jour, il faut prendre toutes ses précautions, notamment pour sa sécurité. Cette préparation est aussi nécessaire pour avoir une chance de voir les animaux nocturnes, forcément plus difficiles à observer.

- Faire une reconnaissance de jour. Cela servira à :
> identifier les aléas du terrain (ornières, fossés)
> noter sur une carte les indices de présence de certaines espèces, pour revenir au bon endroit une fois la nuit tombée, et peut-être voir directement les animaux !
> se renseigner auprès des gardes forestiers sur les miradors d’observation qu’il est possible d’occuper
> trouver des postes d’observation : lisière, arbre où il est facile de monter...
> avec de jeunes enfants, créer un itinéraire privilégiant les endroits dégagés, les chemins larges.

- Se renseigner sur les espèces que l’on peut voir. Et s’entraîner à reconnaître leurs chants ou leurs empreintes !  Pour cela reportez-vous aux fiches sur les chouettes et hiboux, sur les carnivores, les amphibiens et les invertébrés, ainsi qu’aux jeux de l’exposition mis en ligne !
> http://nuit.mnhn.fr/fr/ressources/
> http://nuit.mnhn.fr/fr/jeux/

- Vérifier la météo. En cas de grand vent ou de vent très variable, mieux vaut rester à la maison : les carnivores sentiront votre odeur de très loin et les oiseaux se seront mis à l’abri.

- Il est plus profitable d’être en petit groupe, c’est autant de risques en moins de se faire repérer.

1.3. Une fois dehors la nuit

- Sortir plutôt en début et en fin de nuit, c’est à ces moments que les animaux sont les plus actifs.

- Se laisser le temps de s’adapter à l’obscurité, aux sons, aux odeurs…
Le jour on compte beaucoup sur ses yeux, la nuit tout change ! Alors allez-y progressivement, cela évitera les sensations d’oppression ou de panique, ainsi que les faux-pas, car on évalue mal les formes et les distances dans le noir.

- Rester calme et discret
> marcher tranquillement,
> ne pas faire de grand geste,
> chuchoter plutôt que parler,
> tousser dans sa manche…
Mieux vaut un gros bruit que plusieurs petits répétés !

- Marcher caché
> éviter de marcher sur les sommets ou dans les clairières, là où on est bien visibles
> marcher dans l’ombre, le long d’une haie…
> avancer face au vent : marcher le vent dans le dos revient à annoncer votre présence...

- Observer caché
> se mettre à l’ombre pour observer une zone éclairée : lisière, pied d’un arbre…
> ne pas rester debout : s’accroupir, se courber, s’adosser à un arbre ou y grimper…
> éviter d’uriner à proximité, votre odeur révèle votre présence.
> si vous avez la peau claire, couvrez vos mains et votre visage. 

- Etre aux aguets : placez vos mains derrière les oreilles, vous capterez plus de sons comme ça. C’est prouvé !

- Si vous sentez que ça s’agite autour de vous, restez calme et ne bougez plus jusqu’à ce que le calme revienne.

2. Les espèces de la saison

A chaque saison ses temps forts : migration ou changement de rythme, reproduction ou éducation des jeunes, soyez au courant de tous les détails ! Attention, sélection non exhaustive…

HIVER

Chouette hulotte Strix aluco

Quand ? De nuit.

Evénement Reproduction

L’info en plus L’hiver est la saison des amours chez les rapaces nocturnes. C’est en février et en mars qu’on a le plus de chance d’entendre leur hululement que nous connaissons si bien. Il leur permet de se signaler et de repérer leur partenaire.

Découvrez-en plus sur les chouettes et les hiboux de France
> http://nuit.mnhn.fr/fr/ressources/chouettes/

© Andreas Trepte / CC  BY-SA 2.5© Andreas Trepte / CC BY-SA 2.5
© Françoise Serre-Collet / MNHN© Françoise Serre-Collet / MNHN

Grenouille rousse Rana temporaria

Quand ? En mars. De nuit.

Où ? En zone humide.

Evénément Reproduction

L’info en plus C’est l’une des espèces d’amphibiens qui se reproduit le plus tôt dans l’année ! Les rassemblements peuvent être très impressionnants, attention aux oreilles !

L’écouter
> http://bufo.alsace.free.fr/especes/Rana_temporaria.html

Découvrez-en plus sur les amphibiens de France
> http://nuit.mnhn.fr/fr/ressources/amphibiens/

Hermine Mustela erminea

Quand ? Quand il a neigé.

Evénement Traces

L’info en plus C’est dans la neige que les empreintes de ce petit mustélidé seront les plus visibles.

Découvrez-en plus sur les carnivores de France
> http://nuit.mnhn.fr/fr/ressources/carnivores/

Steve Hillebrand, United States Fish and Wild ServiceSteve Hillebrand, United States Fish and Wild Service
© Peter Gronemann / CC BY 2.0© Peter Gronemann / CC BY 2.0

Milan royal Milvus milvus

Quand ? A la tombée de la nuit.

Où ? En plaine, dans les bosquets ou là où il y a des arbres alignés.

Evénement Rassemblement pour la nuit.

L’info en plus Pour dormir, ces rapaces diurnes se regroupent en dortoirs qui peuvent compter jusqu’à 100 individus.

Renard roux Vulpes vulpes

Evénement Rut

L’info en plus Hurlements et aboiements annoncent la période de reproduction des renards. Un mâle se signale par des « wo wo wo » étouffés et isolés, alors qu’une femelle pousse des cris aigus et répétés.

Le renard en vidéo dans le Tour de France de la Biodiversité

Découvrez-en plus sur les carnivores de France
> http://nuit.mnhn.fr/fr/ressources/carnivores/

© Paul Williams / CC BY-NC 2.0© Paul Williams / CC BY-NC 2.0
© Spencer Wright / CC BY 2.0© Spencer Wright / CC BY 2.0

Sanglier Sus scrofa

Où ? Dans les forêts disposant de points d’eau.

Evénement Rut

L’info en plus Les mâles parcourent de grandes distances à découvert et s’affrontent dans les roselières ou près des ronces. Soyez prudents, et profitez d’une nuit de pleine lune pour les observer à distance.

Le sanglier en vidéo dans le Tour de France de la Biodiversité

Triton palmé Lissotriton helveticus

Quand ? En mars.

Où ? En forêt, dans les points d’eau stagnante.

Evénement Reproduction

L’info en plus C’est le moment de voir le triton se transformer : courte crête, pattes qui deviennent palmées, et passage de la terre à l’eau le temps de se reproduire.

Découvrez-en plus sur les amphibiens de France
> http://nuit.mnhn.fr/fr/ressources/amphibiens/

© Françoise Serre-Collet / MNHN© Françoise Serre-Collet / MNHN

Printemps

© Christian Fischer / CC BY-SA 3.0© Christian Fischer / CC BY-SA 3.0

Alyte, ou crapaud, accoucheur Alytes obstetricans

Quand ? Au printemps et en été. Au crépuscule et de nuit.

Où ? En zone humide.

Evénement Reproduction

L’info en plus Prêtez l’oreille au chant du mâle au printemps, et tentez de le voir jusqu’à l’été. C’est lui qui veille sur le cordon d’œufs, enroulé entre ses pattes. Quand le moment de l’éclosion approche, il va les tremper tous les soirs dans l’eau.

L’écouter
> http://bufo.alsace.free.fr/especes/Alytes_obstetricans.html

Découvrez-en plus sur les amphibiens de France
> http://nuit.mnhn.fr/fr/ressources/amphibiens/

 

Chat sauvage ou Chat forestier Felis silvestris

Quand ? Au coucher et au lever du soleil.

Où ? En lisière des bois, quand l’herbe y est rase.

Evénement Chasse

L’info en plus L’herbe fraîchement fauchée facilite sa chasse. Tout à son plaisir, il en devient moins farouche, et plus aisé à observer.

Découvrez-en plus sur les carnivores de France
> http://nuit.mnhn.fr/fr/ressources/carnivores/

© Schorle / CC BY-SA 3.0© Schorle / CC BY-SA 3.0
Ephemera danica © Zapyon / CC BY-SA 3.0Ephemera danica © Zapyon / CC BY-SA 3.0

Ephémères Ephemeroptera

Quand ? Surtout en mai. Par temps doux et calme. En début de nuit.

Où ? Au bord de l’eau.

Evénement Eclosion

L’info en plus Après être passés par un nombre impressionnant de métamorphoses (plus d’une vingtaine), les éphémères éclosent massivement en début de nuit. Ces insectes ne vivront adultes que très peu de temps, d’où leur autre nom de « mouches de mai ».

Découvrez-en plus sur les invertébrés de France
> http://nuit.mnhn.fr/fr/ressources/invertebres/

Grenouille-taureau Lithobates catesbeianus

Quand ? De nuit comme de jour.

Où ? En zone humide.

Evénement Reproduction

L’info en plus Pour attirer ses partenaires le mâle pousse un chant qui rappelle les meuglements d’une vache ! De quoi justifier le nom de cette espèce invasive, originaire d’Amérique du Nord.

L’écouter
>
http://www.fonozoo.com/eng/versonidoAmphibia.php?id=608046®istro=pu

Découvrez-en plus sur les amphibiens de France
> http://nuit.mnhn.fr/fr/ressources/amphibiens/

© Carl D.Howe / CC BY-SA 2.5© Carl D.Howe / CC BY-SA 2.5
© Entomolo / CC BY-SA 3.0© Entomolo / CC BY-SA 3.0

Grand paon de nuit Saturnia pyri

Evénement En activité

L’info en plus C’est le moment de voir le plus grand papillon présent en Europe, qui fait jusqu’à 20 cm d’envergure.

Découvrez-en plus sur les invertébrés de France
> http://nuit.mnhn.fr/fr/ressources/invertebres/

Hémidactyle verruqueux Hemidactylus turcicus

Où ? A proximité des lumières, derrière les volets, gouttières, et tuiles. Sur les affleurements rocheux et les bâtisses.

Evénement Reproduction

L’info en plus Au sortir de l’hibernation les mâles poussent des cris aigus pour se concurrencer dans la reproduction.

 

© Koppi2 / GNU Free Documentation 1.2© Koppi2 / GNU Free Documentation 1.2
© Tomi Tapio / CC BY-SA 2.0© Tomi Tapio / CC BY-SA 2.0

Lièvre d’Europe Lepus europaeus

Quand ? Le soir et le matin.

Où ? Dans les champs en herbe, et en lisière de forêt.

Evénement Déplacements.

L’info en plus A la différence du lapin de garenne, le lièvre fait de grands bonds et a de longues oreilles à la pointe noire.

Orvet fragile Anguis fragilis

Quand ? Aussi visible de jour par temps pluvieux.

Où ? France entière, sauf Sud-Ouest et Corse.

Evénement Reproduction

L’info en plus Malgré son absence de pattes, c’est bien un lézard ! Très calme, il ne cherche jamais à mordre sauf lors des combats entre mâles au moment de la reproduction. Ils s’attrapent par la tête et se roulent l’un sur l’autre.

© Hedwig Storch / CC BY-SA 3.0© Hedwig Storch / CC BY-SA 3.0
© Françoise Serre-Collet / MNHN© Françoise Serre-Collet / MNHN

Pélodyte ponctué Pelodytes punctatus

Où ? En zone humide.

Evénement Reproduction (chants)

L’info en plus Son chant est inimitable : entre le grincement et les boules de pétanque qui se cognent.

L’écouter
> http://www.fonozoo.com/eng/versonidoAmphibia .php?id=577257®istro=pu

Découvrez-en plus sur les amphibiens de France
> http://nuit.mnhn.fr/fr/ressources/amphibiens/

Petit-duc Otus scops

Quand ? Au printemps et en été.

Evénement Présent en France

L’info en plus Le plus petit des hiboux européens est un migrateur qui n’est là que la moitié de l’année ! Son chant peut facilement se confondre avec celui du crapaud accoucheur. Septembre sera le moment de son départ pour l’Afrique.

L’écouter
>
http://www.oiseaux.net/oiseaux/petit-duc.scops.html

Découvrez-en plus sur les chouettes et hiboux de France
> http://nuit.mnhn.fr/fr/ressources/chouettes/

© Álvaro Rodríguez Alberich / CC BY-SA 2.0© Álvaro Rodríguez Alberich / CC BY-SA 2.0
© D.Gordon E.Robertson / CC BY-SA 3.0© D.Gordon E.Robertson / CC BY-SA 3.0

Rat musqué Ondatra zibethicus

Quand ? Le soir et le matin.

Où ? Près des rivières et des étangs.

Evénement En activité

L’info en plus Il vient chercher des roseaux pour garnir sa litière en prévision de la mise-bas.

Renard roux Vulpes vulpes

Quand ? Au coucher et au lever du soleil.

Où ? En lisière des bois, quand l’herbe y est rase.

Evénement Chasse et éducation des jeunes

L’info en plus L’herbe fraîchement fauchée lui permet de muloter (sauter sur ses proies pour les attraper) encore plus facilement. Si vous êtes discret, vous pourrez l’observer pendant qu’il est absorbé par sa tâche. D’autant plus que pour nourrir leurs jeunes, les renards multiplient les sorties diurnes à cette période.

Le renard en vidéo dans le Tour de France de la Biodiversité

Découvrez-en plus sur les carnivores de France
> http://nuit.mnhn.fr/fr/ressources/carnivores/

© Paul Williams / CC BY-NC 2.0© Paul Williams / CC BY-NC 2.0
© Andreas Eichler / CC BY-SA 3.0© Andreas Eichler / CC BY-SA 3.0

Rossignol philomèle Luscinia megarhynchos

Quand ? Au crépuscule.

L’info en plus Tendez l’oreille : le rossignol pousse son chant si mélodieux, il ne faudrait pas rater ça !

L’écouter 
> http://xeno-canto.org/155586

Salamandre tachetée Salamandra salamandra

Quand ? Par temps pluvieux.

Où ? Sur terre.

L’info en plus Après avoir passé l’hiver à l’abri dans des troncs d’arbres ou sous des pierres, la salamandre tachetée rejoint des points d’eau au printemps pour y déposer ses larves.

La salamandre tachetée en vidéo dans le Tour de France de la Biodiversité

Découvrez-en plus sur les amphibiens de France
> http://nuit.mnhn.fr/fr/ressources/amphibiens/

© Françoise Serre-Collet / MNHN© Françoise Serre-Collet / MNHN
© H.Krisp / CC BY 3.0© H.Krisp / CC BY 3.0

Crapaud commun Bufo bufo

Quand ? En mars et avril.

Evénement Migration

L’info en plus C’est l’amphibien que l’on croise le plus souvent lors de ses migrations vers les lieux de reproduction. Il peut parcourir jusqu’à 20 ou 30 km !

L’écouter
> http://bufo.alsace.free.fr/especes/Bufo_bufo.html

Découvrez-en plus sur les amphibiens de France
> http://nuit.mnhn.fr/fr/ressources/amphibiens/

Ours brun Ursus arctos

Quand ? En avril et en mai. De nuit et de jour.

Où ? Dans les Pyrénées, dans les massifs les plus éloignés de l’Homme.

Evénement Sortie d’hivernation

L’info en plus En sortant d’hivernage, l’ours s’active jour et nuit pour reconstituer ses stocks de graisse.

Découvrez-en plus sur les carnivores de France
> http://nuit.mnhn.fr/fr/ressources/carnivores/

© Malene Thyssen / CC BY-SA 3.0© Malene Thyssen / CC BY-SA 3.0
© Chris Parfitt / CC BY 2.0© Chris Parfitt / CC BY 2.0

Blaireau Meles meles

Quand ? En mai. Au crépuscule.

Evénement Emancipation des jeunes

L’info en plus Ne ratez pas les premières sorties des jeunes blaireaux hors du terrier ! Une fois adultes ils seront bien plus prudents…

Le blaireau en vidéo dans le Tour de France de la Biodiversité

Découvrez-en plus sur les carnivores de France
> http://nuit.mnhn.fr/fr/ressources/carnivores

Engoulevent d’Europe Caprimulgus europaeus

Quand ? En mai. Au crépuscule et de nuit.

Evénement Reproduction

L’info en plus Très bien camouflé le jour, l’engoulevent se reconnaît la nuit grâce à son chant, un ronronnement sourd qui peut porter jusqu’à 500 mètres.

L’écouter
> http://xeno-canto.org/156388

© Dûrzan Cîrano / CC BY-SA 3.0© Dûrzan Cîrano / CC BY-SA 3.0
IneptusIneptus

Rainette verte Hyla arborea

Quand ? En mai et juin.

Où ? Dans les zones humides des forêts. Regardez dans les arbres !

Evénement Reproduction (chants)

L’info en plus Les chœurs de rainettes, qui se regroupent à cette période pour se reproduire, peuvent être assourdissants.

L’écouter  
> http://bufo.alsace.free.fr/ especes/Hyla_arborea.html

Découvrez-en plus sur les amphibiens de France
> http://nuit.mnhn.fr/fr/ressources/amphibiens/

Chauves-souris Chiroptera

Quand ? Au coucher du soleil.

Où ? Près des habitations, jardins, arbres, lampadaires.

Evénement Sortie d’hibernation

L’info en plus Profitez des éclairages des routes et des maisons pour les observer : elles viennent chasser les papillons attirés par ces lumières artificielles.

Découvrez-en plus sur les chauves-souris de France
> http://nuit.mnhn.fr/fr/ressources/chauves-souris/

Pipistrelle commune Pipistrellus pipistrellus © Gilles San Martin / CC BY-SA 2.0Pipistrelle commune Pipistrellus pipistrellus © Gilles San Martin / CC BY-SA 2.0

été

© Marius Olbertz / CC BY-SA 3.0© Marius Olbertz / CC BY-SA 3.0

Fouine Martes foina

L’info en plus En été on entend les mâles crier pour marquer leur territoire.

Découvrez-en plus sur les carnivores de France
> http://nuit.mnhn.fr/fr/ressources/carnivores/

Hémidactyle verruqueux Hemidactylus turcicus

Où ? Sur les affleurements rocheux et les bâtisses. A proximité des lumières, derrière les volets, gouttières, et tuiles.

Evénement En activité

L’info en plus Vous pouvez les voir consommer insectes et araignées sur les murs des maisons, à proximité des lumières.

© Koppi2 / GNU Free Documentation 1.2© Koppi2 / GNU Free Documentation 1.2
© Svíčková / CC BY-SA 3.0© Svíčková / CC BY-SA 3.0

Loir Glis glis

Quand ? Au crépuscule et de nuit.

Où ? En forêt, dans les arbres.

Evénement En activité

L’info en plus Pour repérer un loir, cherchez des grincements très aigus (« uiiiiiii ») et des restes de fruits rongés en lisière de forêt.

Lucane cerf-volant Lucanus cervus

Quand ? Au crépuscule.

Où ? En forêt, près des vieux chênes.

L’info en plus Les mâles volent et sont faciles à reconnaître avec leurs grandes mandibules qui font penser aux bois des cerfs. Ces deux caractéristiques, dont sont dépourvues les femelles, expliquent le nom de l’espèce.

Découvrez-en plus sur les invertébrés de France
> http://nuit.mnhn.fr/fr/ressources/invertebres/

© Orchi / GFDL 1.2© Orchi / GFDL 1.2
© Michel Bartoli / INPN© Michel Bartoli / INPN

Martre des pins Martes martes

Quand ? De nuit mais aussi de jour, la martre est partiellement diurne en été.

Où ? Dans les grands massifs forestiers.

Evénement Elevage des jeunes

L’info en plus Les jeunes commencent à se déplacer seuls, sur leur territoire, puis de plus en plus loin.

Découvrez-en plus sur les carnivores de France
> http://nuit.mnhn.fr/fr/ressources/carnivores/

Pipistrelle commune Pipistrellus pipistrellus

Où ? Autour des lampadaires.

Evénement Chasse

L’info en plus On la voit voler autour des lampadaires, dont la lumière attire moustiques et et papillons, ses principales sources de nourriture. Plutôt facile à voir, car elle est la chauve-souris la plus répandue en France.

Découvrez-en plus sur les chauves-souris de France
> http://nuit.mnhn.fr/fr/ressources/chauves-souris/

© Gilles San Martin / CC BY-SA 2.0© Gilles San Martin / CC BY-SA 2.0
© Cephas / CC BY-SA 3.0© Cephas / CC BY-SA 3.0

Rat musqué Ondatra zibethicus

Où ? Dans les rivières et les étangs.

Evénement Déplacements

L’info en plus Il n’est pas rare de voir des familles de rat musqué nager en file indienne.

Scorpion noir à queue jaune Euscorpius flavicaudis

Quand ? Au crépuscule et de nuit.

Où ? Dans le Sud de la France, sur les pierres ou les briques chaudes, voire à l’intérieur des maisons.

Evénement Reproduction

L’info en plus Pour se reproduire le mâle et la femelle commencent par faire une drôle de danse, ils se tournent autour en se tenant par les pinces. Peut-être aurez-vous l’occasion de les voir, car cette espèce est facilement observable (et peu dangereuse, même si elle peut piquer facilement).

Découvrez-en plus sur les invertébrés de France
> http://nuit.mnhn.fr/fr/ressources/invertebres/

© Jimmykreislauf / CC BY-SA 3.0© Jimmykreislauf / CC BY-SA 3.0
© Jasja Dekker - Dysmorodrepanis / CC BY-SA 2.0© Jasja Dekker - Dysmorodrepanis / CC BY-SA 2.0

Ver luisant ou Lampyre Lampyris noctiluca

Evénement En activité

L’info en plus Cette espèce de coléoptère présente un fort dimorphisme sexuel : si le mâle ressemble à l’image que l’on se fait d’un coléoptère avec son corps allongé, ses ailes et ses élytres, la femelle adulte ressemble à un ver. D’où le nom impropre de « ver luisant » ! Mais la nuit, les deux brillent, pour se retrouver.

Découvrez-en plus sur les invertébrés de France
> http://nuit.mnhn.fr/fr/ressources/invertebres/

Chevreuil Capreolus capreolus

Quand ? En juillet et en août.

Où ? Dans les zones boisées.

Evénement Reproduction (aboiements)

L’info en plus En prélude à la reproduction le mâle pousse des aboiements rauques et écorce des arbres. Il poursuit aussi plusieurs fois la femelle autour d’un arbre, alors repérez les cercles creusés autour des arbres !

© Mucki / CC BY-SA 3.0© Mucki / CC BY-SA 3.0

automne

© Christian Iannace / CC BY 2.0© Christian Iannace / CC BY 2.0

Hérisson Erinaceus europaeus

Quand ? Du printemps à l’automne.Surtout en début et fin de nuit.

Où ? Dans les bocages, prairies, jardins, friches, lisières.

Evénement Déplacements (chasse)

L’info en plus Lent et peu discret, il est encore plus facile à repérer en automne, quand il se déplace sur les feuilles mortes. Saviez-vous que le hérisson était un animal protégé ? Qu’il soit vivant ou mort, jeune ou adulte, il est interdit de le perturber, de le capturer, de le détruire ou de le mutiler.

Lapin de garenne Oryctolagus cuniculus

Quand ? Au crépuscule et de nuit.

Où ? Landes, garrigue, forêt, parcs urbains.

Evénement En activité toute l’année

L’info en plus Le lapin de garenne sort de son terrier avant même que le soleil ne soit couché. En journée repérez les ensembles de crottes qui lui servent à marquer son territoire.

© JJ Harrison / CC BY-SA 3.0© JJ Harrison / CC BY-SA 3.0
© Laurent Arthur / Muséum de Bourges© Laurent Arthur / Muséum de Bourges

Noctule commune Nyctalus noctula

Quand ? Dès la fin d’après-midi, quand il fait encore clair.

Où ? En lisière de forêt et au-dessus des étangs.

Evénement Migration

L’info en plus Cette chauve-souris n’hésite pas à voler en plein jour pour revenir en France, mais aussi pour chasser. Elle vole très haut et fait des piqués.

Découvrez-en plus sur les chauves-souris de France
> http://nuit.mnhn.fr/fr/ressources/chauves-souris/

Cerf Cervus elaphus

Quand ? En septembre et en octobre. Le soir et le matin très tôt.

Où ? Zones boisées ouvertes.

Evénement Brame (reproduction)

L’info en plus Au moment de la reproduction, la crinière et l’encolure du mâle se recouvrent d’un long pelage, et il pousse son brame. Vous pouvez aller l’écouter en forêt, mais soyez prudents.

© F-G Grandin / MNHN© F-G Grandin / MNHN
Oies cendrées © Guido Gerding / CC BY-SA 3.0Oies cendrées © Guido Gerding / CC BY-SA 3.0

Oiseaux migrateurs : étourneau sansonnet Sturnus vulgaris, oie cendrée Anser anser, rousserolle effarvatte Acrocephalus scirpaceus...

Quand ? En septembre et octobre. Au crépuscule.

Evénement Migration

L’info en plus Les groupes d’oiseaux migrateurs peuvent atteindre le million d’individus ! Pour observer pleinement leur départ vers des contrées plus chaudes, placez-vous en hauteur, sur un col par exemple.

L’oie cendrée en vidéo dans le Tour de France de la Biodiversité

Chevreuil Capreolus capreolus

Quand ? En octobre et novembre.

Où ? En forêt.

Evénement Chute des bois

L’info en plus Les bois de chevreuil sont composés de maximum 3 andouillers (branches des bois).

© Mucki / CC BY-SA 3.0© Mucki / CC BY-SA 3.0
© Lilly M / CC BY-SA 3.0© Lilly M / CC BY-SA 3.0

Daim Dama dama

Quand ? En octobre et novembre.

Evénement Reproduction

L’info en plus Le raire est l’équivalent du brame du cerf pour le daim !

Ours brun Ursus arctos

Quand ? En octobre et novembre. De jour et de nuit.

Où ? Dans les Pyrénées, dans les massifs les plus éloignés de l’Homme.

Evénement Préparation de l’hivernage

L’info en plus Pour préparer l’hiver, l’ours fait le plein de graisse et s’active le jour comme la nuit.

Découvrez-en plus sur les carnivores de France
> http://nuit.mnhn.fr/fr/ressources/carnivores/

© Malene Thyssen / CC BY-SA 3.0© Malene Thyssen / CC BY-SA 3.0
© Spencer Wright / CC BY 2.0© Spencer Wright / CC BY 2.0

Sanglier Sus scrofa

Où ? Dans les forêts disposant de points d’eau.

Evénement Rut

L’info en plus Les mâles parcourent de grandes distances à découvert et s’affrontent dans les roselières et près des ronces. Soyez prudents, et profitez d’une nuit de pleine lune pour les observer à distance.

Le sanglier en vidéo dans le Tour de France de la Biodiversité

 

Renard roux Vulpes vulpes

Evénément Rut

L’info en plus Hurlements et aboiements annoncent la période de reproduction des renards. Un mâle se signale par des « wo wo wo » étouffés et isolés, alors qu’une femelle pousse des cris aigus et répétés.

Le renard en vidéo dans le Tour de France de la Biodiversité

Découvrez-en plus sur les carnivores de France
> http://nuit.mnhn.fr/fr/ressources/carnivores/

© Paul Williams / CC BY-NC 2.0© Paul Williams / CC BY-NC 2.0

3. S’entraîner et s’amuser en jeux

Dans la forêt on peut communiquer en cris ou en odeurs : pour découvrir, comprendre, reconnaître, rendez-vous sur la page des jeux !

Pour s’entraîner à reconnaître les cris des animaux nocturnes, rien de tel qu’un petit tour dans A qui sont ces cris ?

© MNHN - Opixido© MNHN - Opixido

Dans Odeurs messagères localisez les glandes du cerf et découvrez comment elles lui servent à communiquer en odeurs !

© MNHN - Opixido© MNHN - Opixido

4. Que faire en présence d’un animal sauvage blessé ou mort ?

Dans tous les cas prenez vos précautions si jamais vous êtes amené à manipuler l’animal : mettez des gants et rappelez-vous qu’un animal apeuré peut blesser.

Vous pouvez contacter un des centres de soins suivants :

> http://www/apsana.info/faune/centresoins.htm

Sauf dans les cas suivants :

espèces protégées : attention il est interdit de les déplacer, qu’elles soient vivantes ou mortes.
Vous devez prévenir l’Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage (ONCFS), ou à défaut, la gendarmerie ou la police nationale.

Exemples d’espèces protégées : le castor, la loutre, tous les rapaces diurnes et nocturnes, le loup, l’écureuil roux, les cigognes, les chauves-souris, le vison d’Europe, le hérisson, le petit-gris…

La liste complète dans les textes officiels :
> http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000000396986&dateTexte=&categorieLien=id
> http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000000649682

grands gibiers (cerf, chevreuil, sanglier, daim, isard, chamois, mouflon)
> blessés ou tués suite à une collision : prévenir le maire et la police nationale ou la gendarmerie,
> blessés ou tués suite à du braconnage : prévenir le maire et l’ONCFS.

animaux malades ou empoisonnés : prévenir l’ONCFS, ou à défaut la Fédération des chasseurs de votre département.

Pour contacter l’Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage (ONCFS) cliquez sur l’image